Les charges de copropriété continuent d’exploser
10/06/2019

Thumbnail [16x6]

L’Observatoire des charges de copropriété de MeilleureCopro analyse les charges de 208 000 copropriétés situées dans les 11 plus grandes villes françaises. Avec plus de 3 % de hausse entre 2017 et 2018, l’inflation des charges de copropriété continue en France selon les résultats de présentés le 6 juin.

Paris est en tête pour le coût des charges en 2018 avec un prix moyen de 40,40 €/m2/an, contre 24 €/m2/an dans les autres métropoles et un prix moyen national de 25,80 €/m2/an. Nice et Lille lui emboîtent le pas avec respectivement un prix moyen de 32,60 €/m2/an et 25,70 €/m2/an. Pour un logement de 60 m2, les charges s’élèvent ainsi en moyenne, par an, à 2 426 € dans la capitale, 1 957 € à Nice et 1 542 € à Lille. Les charges sont en revanche peu élevées à Bordeaux (19,60 €/m2/an).

Pour autant, les charges restent stables à Paris : elles n’ont augmenté que de 0,3 % l’an passé, alors qu’elles ont "bondi" à Montpellier (+ 5,7 %), Toulouse (+ 5, 6 %) et Marseille (+ 4,6 %), soit une augmentation bien supérieure à celle de l’inflation note l’étude (+ 1,8 % en 2018). Ce clivage dans l’évolution des charges entre la capitale et la province s’explique notamment par "un hiver très doux en Ile-de-France", selon Edouard-Jean Clouet, fondateur de MeilleureCopro.

Autres articles

La hausse des loyers reste modérée

L'évolution des loyers reste contenue à fin février 2017, selon la dernière note de conjoncture de l'observatoire des loyers CLAMEUR, avec toutefois des disparités selon la taille des logements.

La hausse de l'immobilier continue

Les prix des logements anciens et le volume de transactions continuent d'augmenter au deuxième trimestre 2017.

La taxe foncière a augmenté de 14 % en 5 ans

Selon l’UNPI, entre 2011 et 2016, la taxe foncière sur les propriétés bâties a augmenté de 14 %, en moyenne, pour les propriétaires français.