Les contentieux sur l’épargne salariale explosent
19/05/2019

Thumbnail [16x6]

En 2018, le service de la médiation de l’Autorité des Marché Financiers a reçu 1 438 dossiers (+ 6 %). Les dossiers portant sur les PEA (Plan d'épargne en actions) augmentent de 30 % : 70 cas contre 53 en 2017. 50 % des litiges portent sur des durées anormales de transfert entre deux établissements gestionnaires. De même, les dossiers portant sur l’épargne salariale progressent sensiblement : 217 dossiers contre 211 en 2017. Les motifs de saisines restent variés mais si les réclamations sur les frais de garde diminuent, celles concernant les affectations par défaut augmentent (de 19 % à 26 %). Une problématique liée à la difficile appréhension du PERCO, sujet sur lequel le médiateur porte une attention particulière et formule des recommandations auprès des diverses parties-prenantes.

Autres articles

Pourquoi le système des retraites va déraper

Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) a publié son rapport annuel qui conclut sur une nouvelle dégradation des équilibres financiers du système des retraites.

Epargne salariale, rien ne bouge !

Le gouvernement ne compte pas modifier la fiscalité de l'épargne salariale, a annoncé lundi le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Epargne salariale : 2 422 euros par salarié en moyenne

Selon la dernière étude du ministère du travail (DARES), en 2015, 54,9 % des salariés du secteur marchand non agricole, soit 8,6 millions de salariés, ont eu accès à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale.