Perte d'autonomie, les inégalités teritoriales demeurent
13/05/2019

Thumbnail [16x6]

La proportion de personnes en perte d’autonomie à leur domicile est plus forte dans les départements où l’offre d’EHPAD est plus faible, indique la DREES (Ministère de la santé) dans une étude qui compare la situation, selon les départements, des personnes âgées en perte d’autonomie vivant à domicile. En clair, les personnes en perte d’autonomie restent chez elle par manque d'Ehpad. Dans l’ouest de la France (Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire), jusqu’aux départements de l’ouest de l’Ile-de-France, les prévalences de la perte d’autonomie à domicile sont faibles, et s’accompagnent d’un faible recours à l’aide professionnelle et de l’entourage. C’est l’inverse dans les départements d’outre-mer, du nord et nord-est de la France, et d’une grande partie de la moitié sud : la perte d’autonomie à domicile y est plus fréquente, et s’accompagne d’un plus fort recours à l’aide.

Autres articles

Les contrats collectifs dopent les complémentaires santé et prévoyance

En 2016, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance a été porté par les contrats collectifs.

Y a-t-il assez d’EHPAD ?

Le site Logement-seniors.com dresse un panorama des EHPAD.

Dépendance : Quel prix pour un Ehpad ?

Le coût moyen d'une journée de prise en charge en Ehpad peut atteindre 140 €, selon l'étude réalisée par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie et l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation.