Les taux légaux pour vos créances
08/01/2019

Thumbnail [16x6]

Pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels, le taux est fixé à 3,40 % (contre 3,60 % au deuxième semestre 2018 et 3,73 % au premier semestre 2018). Pour tous les autres cas, notamment pour les entreprises, le taux est fixé à 0,86 % (contre 0,88 % au deuxième semestre 2018 et 0,89 % au premier semestre 2018).

Basés sur les taux effectifs moyens pratiqués au 4e trimestre 2018 par les établissements de crédit, les seuils de l'usure applicables à compter du 1er janvier viennent également d'être fixés. Les seuils sont orientés à la baisse à l'exception de celui applicable aux prêts à la consommation supérieurs à 6 000 €. Prêt immobilier à taux fixe : 2,79  % pour un prêt d'une durée inférieure à 10 ans, 2,83 % pour un prêt compris entre 10 ans et moins de 20 ans, 3,01 % pour un prêt d'une durée de 20 ans et plus (taux effectif moyens pratiqués : respectivement 2,09 %, 2,12 % et 2,26 %). Prêt immobilier à taux variable : 2,43 % (taux effectif moyen : 1,82  %). Prêt relais : 3,24 % (taux effectif moyen : 2,43 %). Prêt personnel d'un montant égal ou inférieur à 3 000 € : 21,20 % (taux effectif moyen : 15,90 %). Prêt personnel compris entre 3 000 et 6 000 € : 12,49 % (taux effectif moyen : 9,37 %). Prêt personnel d'un montant supérieur à 6 000 € : 5,96 % (taux effectif moyen : 4,47 %).

Autres articles

Baisse des taux de référence pour les créances

Avis aux usuriés ! Pour le second semestre 2017, le taux de l'intérêt légal est fixé à 3,94 %. En forte baisse !

Le crédit conso en progression

L’activité du crédit à la consommation a progressé de 4,1% sur un an au premier semestre, jusqu'à atteindre 20,1 milliards d'euros.

Revalorisation des indemnités de licenciement

Annoncée par la ministre du travail cet été, la revalorisation de l'indemnité légale de licenciement devient effective avec la publication du décret au Journal officiel.